• Cristina Pieturnt ND.A

EXERCICE MODÉRÉE OU INTENSE? QU'EST-CE QUI EST PLUS BÉNÉFIQUE POUR MA SANTÉ ?

(FR) (version anglaise suivera)

Je vois souvent des problèmes concernant les clients qui pratiquent un exercice intense tout en présentant des symptômes gastrointestinaux chronique, troubles tégumentaires(peau), arthrite rhumatoïde, arthrose, maladie thyroidienne inflammatoire, Colite Ulcéreuse, Maladie de 𝗖𝗿𝗼𝗵𝗻'𝘀.


Vos muscles et vos os font partie de votre système endocrinien (qui comprend des glandes telles que la thyroïde, les surrénales, les ovaires, etc.


L'exercise intense peut être lié à une augmentation du cortisol, à des niveaux glycémiques déréglés, à une plus grande propension aux blessures, à des déséquilibres minéraux, etc. Sans compter que toute une série de marqueurs (TNF-Alpha, Il-1, Il-6 (interleukine 6), protéine C-réactive) sont régulés à la hausse et sont en corréle avec les problèmes inflammatoires mentionnés ci-dessus !


Comme le dit le Dr James LaValle, la seule chose qui peut parfois séparer un NON-ATHLÈTE d'un ATHLÈTE est son corps physique (plus de muscle, plus maigre, etc.) PAS sa CHIMIE !


L'étude sur les exercices sportifs (Gleason, Micheal, Fonction immunitaire) explique également comment l'exercise prolongée (le client qui se vante de "courir 5 km chaque week-end") a entraîné un dérèglement immunitaire de plus longue durée !


Comparativement à l'exercise modéré, il peut réduire les hormones du stress, augmenter la densité osseuse, améliorer votre humeur et votre équilibre en sucre.


Réf :

-Gleason, Micheal, Immune function in sports exercise ; Journal of Applied Physiololgy Aug 2007 vol 103 no 2693-699


-exercice science sport review 2005 Jul(33)


Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

(EN)


I often see issues surrounding clients who practice intense exercise while presenting symptoms of 𝗰𝗵𝗿𝗼𝗻𝗶𝗰 𝗷𝗼𝗶𝗻𝘁, 𝗴𝗮𝘀𝘁𝗿𝗼𝗶𝗻𝘁𝗲𝘀𝘁𝗶𝗻𝗮𝗹, 𝘀𝗸𝗶𝗻 𝗶𝗻𝗳𝗹𝗮𝗺𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻, 𝗯𝗿𝗮𝗶𝗻 𝗳𝗼𝗴/𝗱𝗲𝗽𝗿𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 (𝗯𝗿𝗮𝗶𝗻 𝗶𝗻𝗳𝗹𝗮𝗺𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻), 𝗮𝘂𝘁𝗼-𝗶𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝘁𝘆 (𝘀𝘂𝗰𝗵 𝗮𝘀 𝗛𝗮𝘀𝗵𝗶𝗺𝗼𝘁𝗼, 𝗥𝗔 - 𝗿𝗵𝗲𝘂𝗺𝗮𝘁𝗼𝗶𝗱 𝗮𝗿𝘁𝗵𝗿𝗶𝘁𝗶𝘀, 𝗨𝗹𝗰𝗲𝗿𝗮𝘁𝗶𝘃𝗲 𝗰𝗼𝗹𝗶𝘁𝗶𝘀, 𝗖𝗿𝗼𝗵𝗻’𝘀 𝗗𝗶𝘀𝗲𝗮𝘀𝗲, 𝗲𝘁𝗰.) Your muscles and bones are part of your endocrine system (includes glands such as thyroid, adrenals, ovary, etc.) which means they have the ability to influence your metabolism in many ways. 𝗜𝗻𝘁𝗲𝗻𝘀𝗲 𝗲𝘅𝗲𝗿𝗰𝗶𝘀𝗲 can be linked to increased cortisol, dysregulated glycemic levels, more prone to injury, mineral imbalances, etc. Not to mention, a whole bunch of markers (TNF-Alpha, Il-1, Il-6 (interleukin-6), C-reactive Protein are upregulated and correlate with inflammatory issues stated above!

As Dr James LaValle says, the only thing that can sometimes separate a NON-ATHLETE to an ATHLETE is their physical body (more muscle, leaner, etc.) NOT their CHEMISTRY! The sports exercise study (Gleason, Micheal, Immune function) also explains how 𝗽𝗿𝗼𝗹𝗼𝗻𝗴𝗲𝗱 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗶𝗻𝘂𝗼𝘂𝘀 𝗲𝘅𝗲𝗿𝗰𝗶𝘀𝗲 (the client who boasts, “I go for 5k runs every weekend”) resulted in longer lasting immune dysfunction!! All while 𝗺𝗼𝗱𝗲𝗿𝗮𝘁𝗲 𝗲𝘅𝗲𝗿𝗰𝗶𝘀𝗲 can reduce stress hormones, increase bone density, improve your mood and your sugar balance.

Ref: -Gleason, Micheal, Immune function in sports exercise; Journal of Applied Physiololgy Aug 2007 vol 103 no 2693-699 -exercise science sport review 2005 Jul(33)

68 vues

7707 Maurice Duplessis suite 2, Rivière-des-Prairies, qc, H1E 1M5

7373 Langelier, Saint-Léonard, qc H1S 1V7 

Tel: 514-648-6464

Tel: 514-600-4440

  • White Facebook Icon

© 2017 by Cristina Pietrunti ND.A.  Proudly created with Wix.com

7373 Langelier, Saint-Léonard, qc H1S 1V7 

Tel: 514-600-4440